Ngannou: Portrait d’un combattant méconnu

Le Cameroun est désormais sur le toit du monde en MMA (Martial Mixed Arts) dans la catégorie des poids-lourds. Francic Ngannou, Devenu professionnel en 2013,  ne cesse d’aligner les victoires avec la manières avec 8 victoires dont 5 par KO pour 1 seule défaite. Son dernier combat dans le mythique octogone de la très célèbre UFC, le champion camerounais s’est défait de son adversaire en 94 secondes d’affrontement.

Une victoire obtenu grâce à une puissance phénoménale de ses poings et à son explosivité qui tétanise ses adversaires dans l’octogone. Pour la légende brésilienne du Free Fight Antonio Rodrigo Nogueira alias le Minautore, le style du camerounais est identique à celui de Fedor Emilianenko, le russe qui reste le plus grand combattant de mma de tous les temps… Une considération que le camerounais relativise avec humilité en dépit du succès:

Je suis heureux d’être à ce niveau. cependant, j’ai encore à apprendre pour devenir avec l’aide de Dieu, une légende dans cette discipline. »

Fier d’être camerounais, malgré que ce dernier ait également la nationalité française, le champion ne rate aucune occasion valoriser le vert-rouge-jaune à travers, un drapeau, une prothèse dentaire ou un bandeau.

Je suis camerounais et fier de l’être. Même si la France m’a permis d’éclore mon talent, je suis camerounais et j’entend utiliser cette discipline pour valoriser mon pays… »

En attendant son prochain combat en Octobre, Francis Ngannou s’entraîne avec acharnement pour, une fois de plus, mettre en exergue le Cameroun sur la scène mondiale dans une discipline qui peine à se frayer un chemin dans le cœur des camerounais…

 

 

Laisser un commentaire

Shares
error: Content is protected !!