fecajudo: simple actualisation ou épuration?

Après la publication très controversée de toutes les détenteurs de la ceinture noire du Cameroun, la fédération camerounaise de judo a entrepris de proroger la fermeture de la liste en accordant un délai fixé jusqu’au 28 septembre 2016. Passé ce délai, cette liste sera envoyée à la Fédération Internationale de Judo afin d’être homologuée.

Controverses

Beaucoup de judoka s’accordent sur l’intérêt noble d’une telle procédure compte tenu du fait que l’univers du judo camerounais regorgent de prétendus « experts » et « gradés » qui avilissent le sport crée par Jigoro Kano au détriment des vrais professionnels de la discipline. « Il existent de nombreux clubs dirigés par des personnes n’étant pas habilitées à le faire » explique Me Ndongmo, Ceinture noire 3e dan évoluant au Canada. Par ailleurs, l’établissement d’un fichier homologué par FIJ permettra aux athlètes camerounais de prester sans suspicion à l’étranger.

Si toutefois cette initiative est saluée, un bon nombre d’athlète estime que la communication autour de cet événement n’a pas  été bien faite. A cet effet, la liste publiée ne reflète même pas la moitié des judokas camerounais détenteur d’une ceinture noire. Une situation que certains qualifie de communication à tête chercheuse en vue de « favoriser certains clubs à d’autres ».

La fédération qui dément de telles accusations indique qu’elle a pris toutes les dispositions et que malgré le scepticisme de « quelques détracteurs », elle reste ouverte à tout le monde sans parti pris…

 

Laisser un commentaire

Shares
error: Content is protected !!